Afrique et océan Indien

Angola : Deuxième édition de la Nuit Blanche à Luanda

L’Alliance Française de Luanda a ouvert sa saison culturelle avec la deuxième édition de cet événement populaire et ouvert à tous

Organisée en partenariat avec le ministère de la Culture, le Palais de Fer et l’administration de Ingombota, en écho à l’événement parisien qui fêtait sa 20e édition, cette soirée a été l’occasion de présenter au public angolais et étranger un parcours dans le centre-ville de la capitale avec 5 propositions : un spectacle-installation franco-mozambicain Conexão 2.0, des projections de mapping sur deux façades du centre-ville pour valoriser le savoir-faire en terme de création digitale en France, une flashmob composée de 50 danseurs angolais devant le ministère des Relations extérieures, une performance de live art devant une galerie avec participation du public et pour conclure, un plateau de la musique urbaine angolaise à la rencontre d’un DJ populaire de Kuduro et de danseurs angolais et d’un VJ français. Les publics ont répondu nombreux à l’invitation, se laissant guider par les artistes entre différents espaces du centre urbain, valorisant ainsi le patrimoine parmi lequel déambulait ce parcours. La programmation a permis de toucher un public diversifié, inclusif de différentes couches sociales : officiels, monde diplomatique, communautés française et expatriées, monde artistique, économique et tout public angolais, avec une jeunesse bien représentée. Cette rencontre multiculturelle a rassemblé plus 500 personnes le temps de la soirée.

La présence des artistes internationaux venus de France et du Mozambique a été l’occasion de développer des actions culturelles, incluant des artistes et différents publics angolais dans les quartiers de la capitale. Le vidéaste français a ainsi été accueilli 10 jours en résidence avant la Nuit Blanche, dans la rencontre avec une équipe de 5 artistes angolais, avec lesquels il a créé in situ dans une logique de partage et d’échange les images diffusées sur les bâtiments du centre-ville en mapping pendant la déambulation.

L’équipe franco-mozambicaine de DESCOBRIR a décliné 4 ateliers à destination de différents publics amateurs : danse, écriture musicale et vidéo pour le grand public et dans le quartier populaire de Cazenga éloigné du centre-ville.

Cette série d’actions soutenue par le SCAC et l’ambassade de France a particulièrement souligné la force d’implantation de la politique d’influence culturelle de la France en Angola, grâce à une programmation phare et de nombreux partenariats avec les partenaires locaux.

Florence Douaze-Bonnet, directrice de l’Alliance Française de Luanda