Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Afrique et océan Indien»Seychelles : atelier photo à l’Alliance Française des Seychelles

Afrique et océan Indien

Seychelles : atelier photo à l’Alliance Française des Seychelles

L’Alliance Française des Seychelles, en partenariat avec le SIAD (Seychelles Institute of Art and Design), a proposé un atelier sur la photographie à un groupe d’étudiants animé par le photographe FATCH (16/20 septembre 2019). L’atelier a été consacré par un reportage photo à La Digue chez des personnes âgées afin de réaliser une série de portraits. Le projet a ainsi été baptisé « Gramounes Seychelles La Digue » afin de faire le pont avec le créole issu de l’île de La Réunion dont sont originaires certaines familles de La Digue. Le mot « Gramoune » en créole réunionnais signifie une personne âgée.

Afin d’assurer l’atelier de formation sur les techniques photographiques et d’accompagner les jeunes lors du reportage, l’Alliance  organisé la venue d’un photographe professionnel appelé FATCH.

Les 8 étudiants du SIAD ayant participé au projet ont donc eu la chance de partir à La Digue pendant 4 jours accompagnés de FATCH et de leurs enseignants. Pour certains, c’était la première fois qu’ils s’y rendaient et qu’ils faisaient du vélo ! Grâce à leur professeure, Cinthia SAVY, elle-même originaire de La Digue, qui a ouvert les portes de sa famille et de ses connaissances sur l’île, les étudiants ont pu rencontrer des « gramounes » et échanger avec eux sur le « temps longtemps » et leur histoire dans une atmosphère intime et chaleureuse. Ce séjour a été riche d’enseignements, de belles rencontres et de bons moments.

Les portraits réalisés par le groupe d’étudiants vont donner lieu à une exposition à l’occasion du Festival Kreol à Mahé afin de mettre en valeur une partie du patrimoine local et un volet de l’histoire commune des îles de La Digue et La Réunion. Une seconde exposition est également envisagée en 2020, à La Digue cette fois-ci, dans le cadre des célébrations du 250e anniversaire du premier peuplement de l’archipel.

Ce projet a également comme intérêt parallèle, de proposer des supports visuels au Cercle Généalogique de Bourbon qui a initié depuis en 2016, avec le soutien de l’ambassade de France aux Seychelles et de ministères locaux, un travail de recensement et de recherche sur la généalogie de familles seychelloises qui partagent des racines communes avec des familles de l’île de La Réunion.