Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»France»CAVILAM / ALLIANCE FRANCAISE : J’apprends le français au cinéma

France

CAVILAM / ALLIANCE FRANCAISE : J’apprends le français au cinéma

Un projet de l’ambassade de France en Chine en collaboration avec le CAVILAM – Alliance Française

Un projet expérimental et innovant pour favoriser la diffusion des films français ou en français en Chine et rendre l’apprentissage du français encore plus attractif.

Onze films récents, représentatifs du cinéma francophone ont été sélectionnés, traduits et sous-titrés en français et en chinois pour la première édition de « J’apprends le français au cinéma ». Le projet, créé à l’initiative du service de coopération linguistique et éducative de l’ambassade de France en Chine, est soutenu par le Centre National du cinéma et de l’image animée (CNC), la DGLFLF et l’Institut français. Un partenariat a été mis en place avec le CAVILAM – Alliance Française pour un accompagnement du projet et la création d’outils pédagogiques.

Selon l’Organisation internationale de la francophonie, environ 136 000 personnes apprennent le français en Chine, nombre en augmentation constante d’environ 10% par an (110 000 apprenants en 2016). Avec 160 départements dans les universités et 1 800 professeurs, le français occupe désormais la troisième place après l’anglais et le japonais, devant l’allemand, le russe et l’espagnol. La demande de français est forte. Mais pour être compétitif et attractif, il faut constamment actualiser et diversifier les outils et les ressources pédagogiques à la disposition des professeurs de français et assurer des formations de qualité pour faire évoluer les pratiques pédagogiques. Au-delà des apprenants et enseignants de français, il s’agit aussi d’attirer vers le cinéma francophone un public plus large.

D’abord lancé dans le cadre du Mois de la francophonie en mars 2019, les films du projet ont été diffusés auprès de l’Institut français de Pékin et dans les établissements supérieurs et secondaires. Plusieurs formations d’enseignants  ont été organisées en 2019. Une campagne de communication d’envergure est prévue tout au long de l’année universitaire de septembre 2019 à juin 2020.

Enfin, une application numérique pour téléphones et tablettes a également été développée et mise à disposition sur le réseau social le plus utilisé en Chine : Wechat où les participants peuvent, de manière interactive, jouer et répondre à une série de questions culturelles et linguistiques à partir d’extraits des films du projet.

Des professeurs et apprenants enthousiastes

L’objectif premier du projet « J’apprends le français au cinéma » est de donner envie de voir des films en français et de faire découvrir la richesse et la diversité de la création francophone. Par ailleurs, les propositions pédagogiques doivent répondre à la demande légitime des enseignants d’intégrer ces activités à l’apprentissage de la langue.

La démarche proposée tente donc de concilier les différents points de vue : les films sont d’abord des œuvres cinématographiques destinées à être regardées in extenso. Ce visionnage est accompagné d’informations sur les réalisateurs, les acteurs, le contexte culturel et de questions sur le film sous forme de jeux.

Dans la classe, à partir d’un ou plusieurs extraits du film, on retrouve les objectifs d’apprentissage habituels : enrichir le lexique, découvrir et acquérir des points de grammaire, mais aussi surtout un travail sur l’expression orale et écrite : apprendre à présenter une situation, exprimer son opinion sur l’attitude d’un personnage, etc. Beaucoup d’activités sont également centrées sur l’observation, la réflexion et la présentation d’aspects culturels. Ici, l’objectif est d’identifier et de comprendre ce qui est vu et en même temps d’être en mesure d’expliquer ce qui se passe dans son propre pays.

Après une première étape plutôt réticente, peur du travail supplémentaire, difficulté à changer les habitudes, approche d’un support inhabituel pour la classe, les enseignants perçoivent tout le potentiel de motivation et d’enrichissement de l’apprentissage avec les films et ils transmettent leur enthousiasme à leurs apprenants. Le pari est gagné.

liste des 11 films sélectionnés

 

  titre   réalisateur Pays
1 Le brio 2017 Yvan Attal France
2 Patients 2016 Grand Corps Malade, Mehdi Idir France
3 Wallay 2017 Berni Goldblat France – Burkina – Faso – Qatar
4 Les rois mongols 2017 Luc Picard Canada
5 Couleur de peau : Miel 2011 Jung Sik-jun, Laurent Boileau France – Belgique – Corée du Sud
6 Minga et la cuillère cassée 2017 Claye Edou Cameroun
7 Adama 2015 Simon Rouby France
8 Bienvenue à Marly-Gomont 2016 Julien Rambaldi France
9 La promesse de l’aube 2017 Éric Barbier France
10 Tazzeka 2018 Jean-Philippe Gaud France – Maroc
11 La famille Bélier 2014 Eric Lartigau France
Télécharger l’article paru dans LE FRANCAIS DANS LE MONDE, octobre 2019>>