Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Amérique latine - Caraïbes»L’Alliance Française de Toluca et les festivals d’octobre 2018 dans l’État de Mexico

Amérique latine - Caraïbes

L’Alliance Française de Toluca et les festivals d’octobre 2018 dans l’État de Mexico

Octobre est le mois des festivals les plus importants dans l’État de Mexico, où des centaines d’artistes sont présentés à des milliers de spectateurs : Festival Quimera (chimère) de Metepec, Festival del Alfeñique (sucrerie en forme de tête de mort) de Toluca, et Festival de las Almas (des âmes) de Valle de Bravo. L’Alliance Française de Toluca-Metepec était présente sur les 3 événements avec des artistes français.

La direction de culture de la ville de Metepec, pour étrenner la première version internationale de son Festival Quimera, a fait appel à l’ambassade de France pour organiser la présence artistique de la France en tant que premier pays invité. L’invitation étant arrivée tardivement (juin pour octobre), l’Alliance a pu relever ce défi d’organiser en peu de temps, en démontrant ses capacités de réaction, de pro-action, et d’adaptation grâce à son enracinement dans les réseaux locaux, et le capital de sympathie qu’elle s’est constituée avec les modestes mais très conviviales animations régulières qu’elle offre à tous les publics.

Grâce aux aides de partenaires et d’institutions amies, le public de Metepec a eu le plaisir de découvrir des manifestations artistiques qu’il n’a vraiment pas l’habitude de voir.

L’aide aux voyages de la Fondation Alliance Française, et l’appui logistique de la Fédération des Alliances Françaises du Mexique, ont permis de présenter le Trio de jazz de Cédric HANRIOT et son programme « French Stories » qui revisite et modernise des classiques de la chanson française en trio classique de jazz. Le duo CHEEKO & BLANKA a fait danser près de 3 000 spectateurs, avec un magnifique feu d’artifice lancé par la mairie de Metepec.

Avec l’aide de la direction des affaires culturelles de la Martinique, le sculpteur Jean-Luc TOUSSAINT PIMENTA DA COSTA a bénéficié d’une résidence d’un mois pour réaliser une sculpture monumentale faite de pièces de ferraille de récupération, représentant un laboureur de l’état de Mexico, en hommage aux paysans indigènes de cet état dont les vastes étendues rurales sont encore cultivées sur un mode traditionnel par des agriculteurs otomis, matlazincas, mazahuas et nahuas. L’œuvre de près d’une tonne a été installée sur la principale avenue de la ville. Comme suite de ce projet, l’Alliance Française de Toluca a donné une bourse au sculpteur mexicain Jésus NONATO, qui lui permettra d’apprendre le français et d’alleren résidence artistique deux mois en Martinique, avec le billet d’avion et l’hébergement offerts par l’association « La maison de Léopold » dont fait partie Jean-Luc TOUSSAINT.

Un autre grand moment de Quimera a été l’exposition au Museo del Barro (musée de la terre cuite) du graphiste et photographe Michel BOUVET, inventeur du légendaire logo de la Fête de la Musique, et créateur renommé d’affiches pour de prestigieux espaces et événements culturels de l’hexagone.

Á l’occasion de l’anniversaire de ses 70 ans, l’Alliance Française de San Luis Potosi a pu profiter aussi de la venue de Michel BOUVET pour qu’il élabore le logo de cette célébration, présente une exposition au Centre des Arts de San Luis, et anime un atelier à la « Casa del Cartel » de la même ville.

Á Quimera, c’est aussi l’écrivain péruvien francophone Ricardo SUMALAVIA qui a porté le flambeau de la littérature française, dans une conférence où il expliqua l’influence de celle-ci et de ses années de vie bordelaise sur sa propre création littéraire : « Bordeaux lettrée, quand la France s’écrit en espagnol ».

Le cinéma français aussi fut à l’honneur avec la programmation de 8 films populaires prêtés par l’Institut Francais, tels qu’OSS 117 ou Un indien dans la ville.

Puis le nouveau trio de jazz formé par Laurent Zeller (violon), Gilles Parodi (guitare), Laurent Delaveau (contrebasse), 3 chevronnés accompagnateurs de célèbres musiciens manouches, a enchanté le public.

Enfin, au Festival de las Almas et à celui del Alfeñique, le chanteur Jean-Marie OLIVE a fait revivre les plus belles chansons de Piaf, Aznavour, Trénet, Nougaro, accompagné de son orgue de Barbarie.

En plus du bilan financier satisfaisant, la participation de l’Alliance Française à ses trois festivals, par la qualité reconnue et appréciée de sa programmation, a considérablement renforcé les liens avec la Secrétaire de la Culture de l’État de Mexico. De nouvelles réunions sont prévues prochainement, dans l’optique d’échanges culturels et artistiques fructueux pour l’année 2019.

Serge Carraro, directeur, Alliance Française de Toluca