Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Afrique et océan Indien»Séminaire sur le « patrimoine culturel immatériel » à l’Alliance Française de Maseru (Lesotho)

Afrique et océan Indien

Séminaire sur le « patrimoine culturel immatériel » à l’Alliance Française de Maseru (Lesotho)

L’ambassade de France à Pretoria a récemment développé sa coopération avec le ministère du tourisme, de l’environnement et de la culture du Lesotho. Dans ce cadre, un partenariat entre l’IFAS-recherche, le SCAC et l’Alliance Française de Maseru a permis l’organisation d’un séminaire sur le « patrimoine culturel immatériel », animé par Mme Séverine Cachat, directrice de la Maison des Cultures du Monde et du Centre Français du Patrimoine Culturel Immatériel.

 

Mme Séverine Cachat connaît bien les sociétés d’Afrique Australe et de l’Océan Indien. Sa thèse, dont la traduction en portugais a été récemment publiée à Maputo, portait sur l’héritage de l’île de Mozambique. (Cliquez ici >>)

Sa venue à Maseru a été l’occasion d’organiser un séminaire consacré au patrimoine immatériel, et en particulier sur sa place dans un musée. Mme Cachat ne pouvant se présenter comme experte du patrimoine du Lesotho, il avait été décidé de co-construire les deux journées avec les participants. A cette fin, 18 présentations courtes sur un élément de patrimoine immatériel du Lesotho avaient été préparées par les participants.

La majorité des séminaristes étaient issus du ministère du tourisme, de l’environnement et de la culture (parcs nationaux, fonctionnaires en centrale et dans les districts du pays) mais aussi de l’université nationale, du musée de Morija et des archives royales de Matsieng.

Les présentations données par chacun ont permis de constituer un corpus d’informations à même d’alimenter la base de données nationale du patrimoine immatériel. Mme Cachat a joué son rôle de facilitatrice en fournissant des éléments techniques pour améliorer le recensement de ce patrimoine.

A l’issue du séminaire, la directrice de la culture, Mme Molibeli, a estimé qu’il avait été très utile d’un point de vue pratique mais aussi humain : elle considère que son équipe ressort soudée et motivée de ces deux journées.

Intégralement organisé par l’Alliance Française de Maseru, et financé par le SCAC et l’IFAS-Recherche, ce séminaire a été pour l’Alliance une belle opportunité de prouver son expertise dans l’organisation d’événements.

 

Rémi Beghin, directeur de l’Alliance Française de Maseru

 

Voir la page facebook de l’IFAS  Research (French Insitute of South Africa) >>