Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Amérique latine - Caraïbes»L’Alliance Française de Carthagène des Indes, Colombie, au service de la culture Champetá !

Amérique latine - Caraïbes

L’Alliance Française de Carthagène des Indes, Colombie, au service de la culture Champetá !

L’Alliance Française de Carthagène des Indes vous amène aujourd’hui à la rencontre d’Arturo, Ios et John Narvaez, trois colombiens qui ont décidé en décembre dernier de créer des événements à travers leur association « Champetú » (Champetá+Tu, ton Histoire et ta Culture) qui célèbre la musique traditionnelle colombienne Champetá.

La Champetá est une musique populaire et typique du nord de la Colombie, dont l’origine africaine est à la fois mythifiée mais aussi stigmatisée. Cette musique clairement identifiée à Carthagène des Indes et sur toute la Colombie est venue du Congo, s’arrêtant au passage par Paris dans les premiers studios d’enregistrement modernes, il y’a de cela plusieurs décennies. L’origine moderne de la Champetá se retrouve dans les quartiers populaires et marginaux de Carthagène des Indes. Il existe de fait, des dires très forts sur ce genre musical, qui était encore il y a peu très mal accepté, voire même rejeté en tant qu’héritage culturel, par une partie de la société du nord de la Colombie : beaucoup notamment l’associent à la violence. A travers cette initiative, les trois amis, avec le soutien de l’Alliance Française de Carthagène des Indes, cherchent donc à bouleverser ces préjugés. « Nous souhaitons montrer que la Champetá ne s’écoute pas et ne se danse pas uniquement aux confins des quartiers de La Popa, de San Francisco, d’Olaya, ou de la Candelaria, (ndlr : il s’agit de quartiers populaires de Carthagène des Indes) nous investissons des lieux reconnus de tous, comme l’Alliance française et nous consacrons une partie de notre Culture à travers ces événements» explique Arturo.

Force est de constater que les résultats sont là ! Dans une ambiance exceptionnelle, ce sont plus de deux-mille personnes qui sont venues assister à ces soirées qui se terminèrent toutes le lendemain, aux premières lueurs du jour, dans le patio de l’Alliance de Carthagène des Indes.

L’idée de remettre au goût du jour cette musique ? C’est encore Ios qui en parle le mieux : « Mon attirance pour cette musique est née dans une période de ma vie où j’écrivais beaucoup, ici, à Carthagène. Dans ce même cycle, la Culture de la Champetá s’intensifiait et prenait une place de plus en plus importante dans notre ville et dans nos vies. Différentes chansons issues de cette Culture m’ont inspiré dans mes écrits et donc dans mes actes, car toutes parlaient majoritairement de l’histoire de Carthagène, de notre Histoire », une histoire trop longtemps oubliée…

Arturo explique quant à lui, ce lien particulier que l’organisation Champetú entretient avec l’Alliance Française de Carthagène des Indes. « À plusieurs reprises, depuis le début de l’année 2017, se sont produites des soirées importantes au sein de l’Alliance française. L’institution nous a toujours ouvert ses portes pour la réalisation de ces évènements qui furent à chaque fois couronnés de succès, avec un site plein à craquer. L’Alliance  se situe dans une partie historique et des plus emblématiques de la ville, reconnue patrimoine mondial de l’Humanité UNESCO depuis 1984. L’équipe actuelle s’est toujours dévouée à promouvoir cet échange interculturel et à soutenir, au-delà de la culture française, le développement de la culture locale ».

Lise Fabbro, Alliance Française de Carthagène des Indes

© AF de Carthagène des Indes