Fondation des Alliances Françaises»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Afrique et océan Indien»Zambie – Alliance Française de Lusaka : « Easily and Freely » Lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Afrique et océan Indien

Zambie – Alliance Française de Lusaka : « Easily and Freely » Lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Easily and Freely, lancé en janvier 2021 par l’Alliance Française de Lusaka, est un projet qui vise à apporter l’autonomisation financière à des femmes issues de différents quartiers de Lusaka, en Zambie. Le point commun de ces femmes est de s’être retrouvées cheffes de famille suite à des accidents dans leurs parcours de vie, accidents qui sont profondément exclusifs au sein de la société zambienne : divorce, grossesse précoce et/ou hors mariage, etc. Couvrir leurs besoins basiques et ceux de leurs enfants : ces femmes ont donc dû assumer un rôle traditionnellement dévolu à l’homme (en Zambie), mais sans en avoir nécessairement les outils.

Ce sont justement ces outils que nous donnons à ces femmes. Insertion, sororité, empowerment, voici les mots que nous transformons en actions concrètes sur le terrain. Prenant le contrepied d’une politique du don, Easily and Freely se veut une première amorce financière et technique pour que ces femmes deviennent totalement autonomes sur le plan professionnel. Ce projet ne crée chez ces femmes ni dépendance ni sentiment d’infériorité, mais les rend indépendantes, leur donnant ainsi les moyens de renforcer leur insertion au sein du tissu économique de leur quartier.

200 femmes participent au projet, ce qui représente près de 500 bénéficiaires indirects (enfants et familles).
Cette orientation du projet vers le local et le micro-économique nous permet de rendre les femmes financièrement indépendantes en moins d’une semaine, grâce à un système de récolte dans une ferme et de revente sur les marchés. Une fois les besoins basiques en nourriture et vêtements couverts, les femmes du projet se voient offrir le choix de reprendre leurs études là où elles s’étaient arrêtées (en cycle primaire ou secondaire), l’Alliance Française finançant seulement les 20 premières heures de cours et les femmes finançant elles-mêmes la suite des leçons. Enfin, des cours de formation professionnelle ont été ouverts, dans le domaine de l’informatique, grâce au don d’ordinateurs de l’association belge Close the Gap. L’objectif pour ces bénéficiaires est d’accéder à un emploi qualifié en devenant secrétaires en entreprise. Easily and Freely est évolutif et de nouvelles pistes 2022 ont été identifiées.

D’autres aspects plus ponctuels du projet se développent, comme un atelier de couture comprenant 42 femmes réfugiées francophones de la RDC. Leur production s’est retrouvée en vente sur les marchés de Noël de l’Alliance et du lycée français. Dans une autre mesure, une artiste francophone invitée en résidence musicale à Lusaka, Siân Pottok, est intervenue auprès de 50 de ces femmes en octobre dernier en proposant un atelier de prise de parole, photographiant plusieurs d’entre elles en vue d’une exposition photo (mars 2022), et incluant leurs voix dans une composition qui est en cours de mixage en France.
Easily and Freely est un projet qui va continuer à se développer tout au long de l’année 2022. Il est désormais solidement ancré dans de nombreux quartiers de la capitale zambienne ; son utilité est reconnue à la fois par la population et par les associations avec lesquelles nous travaillons, comme Marie Stopes ou YWCA Zambia. Easily and Freely participe activement au remaillage du tissu économique et territorial local, luttant contre la pauvreté, le décrochage scolaire, la ghettoïsation et l’exclusion sociales.

Monique Orsini, directrice des cours et Solène Liagre, stagiaire culture/communication, Alliance Française de Lusaka