Fondation Alliance Française»La Fondation en action»Actualités»Discours de Jacques Chirac, à l’Elysée, le 27 janvier 2004 en l’honneur des 120 ans de l’Alliance Française

Actualités

Discours de Jacques Chirac, à l’Elysée, le 27 janvier 2004 en l’honneur des 120 ans de l’Alliance Française

La Fondation Alliance Française a appris avec tristesse la disparition de M. Jacques Chirac dont il a été le président d’honneur durant des années. Humaniste, attaché aussi bien à ses compatriotes qu’aux citoyens du monde, il avait fait l’honneur d’inviter à l’Élysée, à l’occasion des 120 ans de l’Alliance Française, les président/es des comités ainsi que les délégué/e/s généraux pour les remercier de leur action en faveur du rayonnement français de par le monde.

Discours du Président Jacques Chirac le 27 janvier 2004, au palais de l’Elysée, pour les 120 ans de l’Alliance Française.

 

120e anniversaire de l’Alliance Française le 27 janvier 2004

 

« Mesdames et Messieurs les Présidents et Délégués Généraux d’Alliances Françaises, Mesdames et Messieurs les amis des Alliances Françaises, Mesdames, Messieurs,

Aujourd’hui, l’Alliance Française célèbre ses 120 ans. 120 années de confiance et d’espoir dans la France. 120 années de passion et d’engagement au service de sa langue, de sa culture, de ses valeurs et de ses idéaux. Une nouvelle fois, je veux dire ma profonde gratitude pour le travail exceptionnel accompli partout par les Alliances Françaises.

A vous toutes et vous tous qui leur offrez votre talent, sans compter votre temps, et votre énergie, qui mobilisez à leur service ressources et amitiés, je veux dire toute mon estime et toute ma reconnaissance.

Quelle belle et forte aventure que la vôtre ! Depuis plus d’un siècle, dans tous les pays, des femmes et des hommes par amour de la France et de la langue française, des femmes et des hommes se consacrent, se chargent à leur tour de les faire connaître et aimer, et s’y investissent, je le sais, de toute leur âme. A chacune de mes rencontres avec l’un d’entre vous les responsables des Alliances Françaises, je reconnais en eux cette flamme, cet élan qui sont ceux de la passion et du coeur. De la passion et du coeur, il en faut pour vous conduire à créer, présider, animer une Alliance Française, pour le seul plaisir, la seule récompense de voir s’épanouir une culture et une langue qui vous sont chères. J’y vois une manifestation de ce dévouement qui conduit à l’engagement au service des causes les plus nobles. J’y vois un démenti à tous ceux qui craignent que, contraints par les forces du temps, les échanges culturels deviennent de purs échanges marchands.

Les Alliances Françaises, depuis toujours aux avant-postes de la francophonie, sont en première ligne dans ses combats. Le combat pour la diversité culturelle et linguistique et le dialogue des civilisations. Le combat pour la reconnaissance de l’autre, la tolérance et la paix. Le combat pour le respect de la dignité de l’homme, la liberté, la justice et la solidarité. Portes ouvertes de la France aux étudiants étrangers, fenêtres sur le monde français et francophone dans leurs pays d’accueil, les Alliances Françaises constituent, par leur existence même, une profession de foi dans ces valeurs. Je sais pouvoir compter sur vous pour que vive et s’épanouisse cette belle tradition.

Et quel magnifique succès est le vôtre ! Le succès des Alliances me réjouit et m’inspire confiance dans l’avenir du français et de la diversité. Partout, s’exprime le même engouement. Partout, les Alliances Françaises doivent répondre à l’afflux des demandes, accueillir sans cesse de nouveaux élèves. Ce qui les attire, c’est cet esprit humaniste et universaliste que les Alliances véhiculent et qui marquent la culture française, la cultivent et la diffusent, avec aussi ce goût de l’ouverture et la recherche d’un dialogue authentique fondé sur la force des identités et le respect d’autrui. Partout, c’est le même formidable brassage des cultures et des origines. C’est aussi sur les bancs d’une Alliance que bien des étudiants auront rencontré la tolérance et la démocratie, dans certains pays, dans certaines régions où elles ont encore tant de mal à se frayer un chemin. C’est sur les bancs d’une Alliance qu’ils auront reçu une clé pour la modernité, un atout dans la compétition internationale.

Une langue est forte de la vitalité des peuples qui la parlent et de leur confiance dans l’avenir ; forte des expériences historiques et du chemin de civilisation dont elle est le témoin ; forte de ses évolutions au contact des autres, des découvertes, des changements ; forte de l’attrait qu’elle exerce sur le reste du monde. Intimement lié au destin de la France, riche de l’héritage de l’histoire et des promesses de la francophonie, le français est véhicule de culture et de science. Lien entre des millions de femmes et d’hommes dans le monde entier, il continuera à s’affirmer résolument dans la vie politique, économique et culturelle internationale comme une langue d’échanges porteuse d’espoir, de modernité et d’excellence.

Depuis 120 ans, les Alliances Françaises sont aux avant-postes de la Francophonie, qui a besoin de leur engagement et de leur influence. Elles sont aujourd’hui en première ligne dans ses combats. Le combat pour la diversité culturelle. Le combat pour le dialogue des civilisations, des valeurs, des expériences, des idées. Le combat pour la connaissance et la reconnaissance de l’autre. Celui de la tolérance et de la paix. Portes ouvertes de la France aux étudiants étrangers, fenêtres sur le monde français et francophone dans leurs pays d’accueil, les Alliances françaises constituent, par leur existence même, une profession de foi dans ce dialogue.

En cet anniversaire, je suis heureux de vous dire mon admiration aux Alliances Françaises et ma reconnaissance pour votre action. Vous êtes, chacun à votre façon, des ambassadeurs de la France dans vos pays, des passeurs de culture et d’humanisme. Toutes et tous, je vous remercie du fond du coeur et vous assure que l’avenir des Alliances est pour la France, attachée au français comme à un élément fondamental de son identité, un souci constant. Je souhaite à chacune et chacun d’entre vous pour l’avenir de poursuivre avec le même succès, qui est aussi celui de la France, de ses traditions, de sa générosité, et de son message. »