Asie - Océanie

Alliance Française de Beijing (Pékin), Chine

En République populaire de Chine, fait unique au monde, compte tenu d’une législation particulière et complexe, les Alliances Françaises ont dû se réinventer autour du modèle des écoles de coopération sino-étrangère qui définit un partenariat avec une Université chinoise et implique une co-direction franco-chinoise.

L’Alliance Française de Pékin est ainsi née, il y a 20 ans, de son union avec l’Université des langues et de la culture, surnommée la petite ONU.

L’Alliance s’inscrit dans un monde en mutation, elle suit, et aussi humblement participe aux évolutions de la Chine moderne. Ses co-directeurs Luna Bao et Thierry Lasserre, poursuivent le travail entrepris par leurs prédécesseurs de promotion du dialogue interculturel et du plurilinguisme, avec le soutien de partenaires toujours plus nombreux, et au premier chef, les services de l’ambassade de France ; au service du peuple chinois, chaque jour un peu plus tourné vers la langue de Molière.

Les célébrations ont débuté par un colloque réunissant les meilleurs didacticiens pékinois autour des spécificités de l’enseignement du français en Chine. Leurs conclusions présentent un ambitieux programme de coopération entre l’Alliance et les départements universitaires de français incluant des observations croisées, des séminaires réguliers de formation continue de professeurs de FLE et un projet de création d’un manuel FLE commun.

Des représentants du gouvernement chinois, des ambassades de Belgique et Wallonie-Bruxelles, Canada et Québec, Suisse, Tunisie et d’EUNIC (European National Institute of Culture) étaient réunis autour du président de l’Université et des ambassadeurs de France et d’Algérie ; le 22 octobre dans l’amphithéâtre de BLCU qui affichait complet avec plus de 1 000 invités. Les discours officiels ont souligné l’exemplarité du partenariat AFP-BLCU, modèle pour l’ensemble des Alliances Françaises de Chine et consacrés les hommes et des femmes qui depuis 20 ans, œuvrent à l’amitié sino-française

La soirée s’est poursuivie par une série de performances sur le thème du multi et de l’inter culturalisme : chorale, doublage de film, danse, Taïchi et la remarquable interprétation de l’orchestre symphonique du lycée affilié à l’Institut du Pétrole, une des premières écoles publiques pékinoise qui a ouvert ses portes aux cours de français de l’Alliance, donnant le départ d’une campagne.
M. Chengwei Qiao, ancien codirecteur a reçu, plein d’émotion la médaille « Paul Belmondo » d’honneur de la Fondation Alliance Française. Et à M. Lasserre de souligner que chaque « apprenant de français dans la ville capitale est un peu l’élève de M. Qiao. »

Enfin l’Alliance a inauguré son programme des talents du français en offrant 4 bourses d’études sur critères sociaux et académiques. Elle compte maintenant sur la générosité de tous et s’engage à doubler les sommes versées pour offrir la chance du français aux plus grand nombre.

La soirée s’est conclu en feu d’artifice et des perspectives encourageantes au niveau national en termes de fréquentation des Alliances et d’inscriptions au DELF DALF en progression de 80 % par an avec une perspective de près de 7 000 inscrits en 2019.

Thierry Lasserre, directeur de l’Alliance Française de Pékin et délégué général de la Fondation AF en Chine