Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Amérique latine - Caraïbes»Plein succès pour la 3e édition du festival international de théâtre « Temporada Alta » à Lima (Pérou)

Amérique latine - Caraïbes

Plein succès pour la 3e édition du festival international de théâtre « Temporada Alta » à Lima (Pérou)

Pour la troisième année consécutive, l’Alliance Française de Lima a organisé le festival de théâtre expérimental et indépendant « Temporada Alta », du 8 au 25 février 2018. Inauguré par le ministre de la Culture à l‘occasion de la représentation du spectacle « Guerre » de la Cie Samuel Mathieu au Grand Théâtre National, le festival était composé de 10 pièces (France, Espagne, Mexique, Chili, Israël, Italie, Pérou) et de 19 représentations. Il a attiré plus de 4 000 spectateurs (81 % de remplissage) et a permis de confirmer la positionnement leader de la France dans le domaine des arts vivants au Pérou.

Créé il y a 26 ans à Girone (Espagne), le festival « Temporada Alta » présente chaque année d’octobre à décembre plus de 100 spectacles de théâtre indépendant et expérimental. Base d’accueil de grands noms des arts de la scène autant que rampe de lancement de jeunes compagnies créatrices de nouveaux langages artistiques, il est progressivement devenu une référence en Europe. Désireux d’un développement en Amérique latine, il s’est implanté ces dernières années à Buenos Aires (Argentine) et Montevideo (Uruguay).

Dans le cadre de sa nouvelle politique culturelle visant tant à moderniser et professionnaliser son action qu’à conquérir de nouveaux publics et à retrouver une place de premier ordre dans le milieu culturel péruvien, l’Alliance Française a organisé du 8 au 25 février 2018 la troisième édition à Lima de ce festival, appuyés par le Ministère de la Culture du Pérou, les Ambassades d’Espagne, du Chili, du Mexique, d’Italie et d’Israël au Pérou ainsi que par plusieurs entreprises dont Scotiabank, une université et plusieurs municipalités dont celle de Lima Métropole.

Ce festival permet de favoriser l’échange culturel entre l’Europe et l’Amérique latine, de présenter une offre expérimentale et alternative relativement inexistante dans le pays, d’appuyer la création de jeunes artistes et de créer une vitrine pour la France, en tant que premier évènement d’envergure de l’année culturelle au Pérou. L’objectif réaffirmé est d’associer notre coopération culturelle aux valeurs d’engagement et d’innovation. Pour ce faire, la programmation a été élaborée selon deux critères précis :

  • l’utilisation de langages artistiques innovants et expérimentaux, peu présents sur la scène culturelle péruvienne ;
  • la mise en scène de thématiques socio-politiques contemporaines, promouvant le débat d’idées, la réflexion distanciée et les prises de position. Les thèmes de la solitude, de l’individualisme, de la relation homme-femme, du rapport au corps et du racisme ont par exemple été abordés.

La directeur général de l’Alliance Française a inauguré  le festival aux côtés du ministre de la Culture, Alejandro Neyra, à l’occasion de la première représentation à l’étranger du spectacle « Guerre », récemment créé au festival CIRCa d’Auch, de la Compagnie Samuel Mathieu, au Grand Théâtre National de Lima (2305 spectateurs pour les deux représentations).

Fut ensuite présenté à l’Alliance Française le spectacle tiré du roman de Maylis de Kerangal « Réparer les vivants », produit par le Centre dramatique national de Normandie-Rouen et mis en scène par Emmanuel Noblet (314 spectateurs pour les deux représentations), avec le soutien de l’Institut Français.

La programmation a ensuite été composée pendant deux semaines d’une œuvre péruvienne de théâtre visuel, « Gnosienne », réalisée d’après un roman de Jean-Claude Carrière et coproduite par l’Alliance Française, d’une œuvre chilienne, d’une israélo-italienne, de trois espagnoles et d’une mexicaine. Toutes ont rencontré un succès public certain puisque la jauge de remplissage du festival a été de 81%, avec 4179 personnes ayant assisté aux représentations. Furent également organisés 3 conférences et 5 ateliers et master-classes, permettant d’approfondir la programmation de manière professionnelle et de contribuer ainsi au développement des compétences et des connaissances en matière de recherche et de création artistique au Pérou.

Ce festival permet à la France de bénéficier d’une exposition médiatique de premier plan, puisqu’il a fait l’objet de 81 interviews et reportages : 44 articles dans la presse nationale, 3 reportages radiophoniques, 6 reportages télévisuels et 28 articles numériques. Le principal quotidien du pays, « El Comercio », lui a consacré pas moins de 19 articles dans son édition nationale, l’annonçant même fin 2017 comme l’un des moments les plus attendus de l’année. Il a par ailleurs l’avantage d’être le premier évènement culturel de l’année au Pérou, et le seul d’envergure durant la période estivale, ce qui positionne la France de manière particulièrement stratégique comme leader dans ce domaine.

En clôture du festival, la saison culturelle 2018 de l’Alliance Française a été lancée au cours d’une soirée festive réunissant plus de 400 personnes, dont de nombreuses autorités. Pour la troisième année consécutive, la programmation annuelle présentera plus de 350 événements, dont une saison complète de théâtre et d’expositions, qui feront la part belle à la création contemporaine et aux thématiques engagées (technologie, urbanisme, droits des minorités, etc.).

Yohann Turbet Delof, directeur, Alliance Française de Lima, délégué général de la Fondation AF au Pérou