Asie - Moyen Orient - Océanie

Inde : Leila Slimani à l’Alliance Française de Delhi

L’Alliance Française de Delhi (AFD) a eu l’occasion d’accueillir Leila SLIMANI, ambassadrice pour la langue française et représentante de la Francophonie auprès du Président Emmanuel Macron, de visite en Inde pour présenter son œuvre au « Jaipur Littérature Festival ».

En introduction, un déjeuner pour souhaiter à toute l’équipe de l’Alliance Française de Delhi une heureuse et belle année 2020, fut organisé dans la galerie d’exposition, en présence de l’ambassadeur de France en Inde, M. Emmanuel Lenain, mais aussi de l’ambassadeur du Maroc en Inde, M. Larbi Reffouh, et de Gaël Faye, auteur de Petit Pays qui nous fit la surprise d’être présent.

Ses fonctions auprès du Président, donnent tout son sens à la visite de Leila Slimani. L’Alliance Française, moteur de la Francophonie dans le monde, est le bateau amiral de la promotion du français sur les cinq continents. Apprenants de l’AFD, étudiants des départements de français des Universités indiennes, français, francophiles et francophones se sont réunis en nombre pour écouter le message universel de cette écrivaine talentueuse.

Lors d’une discussion autour de la francophonie dans l’auditorium de l’AFD, la curiosité de l’auditoire, sur le parcours remarquable de cette auteure à l’expression spontanée, alimentait rires, admiration et réflexions. Des thèmes comme le rôle du français en tant que langue de la diplomatie, l’importance de la littérature dans les échanges interculturels, mais aussi l’influence du traducteur dans la réinterprétation d’une œuvre ont été abordés. Sur ce dernier point Leila Slimani a donné l’occasion à 40 apprenants de suivre un atelier co-animé avec la traductrice indienne Renuka Georges autour de la traduction d’un extrait de son œuvre Chanson douce.

Nous vous partageons ci-dessous un autre passage de ce texte. Outre la référence à la deuxième figure de la trinité hindoue, l’écho au travail qui est le nôtre, en tant que promoteur de la culture française à l’étranger, est patent :

« La nounou est comme ces silhouettes qui, au théâtre, se déplacent dans le noir le décor sur la scène. Elles soulèvent un divan, pousse d’une main une colonne en carton, un pan de mur. Louise s’agite en coulisses, discrète et puissante. C’est elle qui tient les fils transparents sans lesquels la magie ne peut pas advenir. Elles Vishnou, divinité nourricière, jalouse et protectrice. Elle est la louve à la mamelle de qui ils viennent boire, la source infaillible de leur bonheur familial[1]. »

Guillaume Grangeon, directeur des cours, Alliance Française de Delhi

Janvier 2020

© AF Delhi

[1] SLIMANI Leila, Chanson douce, Editions Gallimard, France, p. 59, 2016.