Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»France»L’Alliance Française Grenoble Alpes fête ses 50 ans

France

L’Alliance Française Grenoble Alpes fête ses 50 ans

L’Alliance Française Grenoble Alpes a fêté ses cinquante ans       jeudi 26 avril sous le patronage de Michel Doulcet, président de la Fondation Alliance Française, et en présence de Matthieu Juin-Levite, Délégué général pour les Alliances Françaises en France.

L’Alliance Française Grenoble Alpes est tout à la fois une école de Français Langue Étrangère (FLE), un centre d’examen officiel pour évaluer les compétences en Français et un lieu de la culture française et de la diversité. De grands noms de la physique et de l’industrie se sont penchés sur son berceau : Louis Neel, Michel Soutif, Max Von Laue-Paul Langevin et Paul Forrest.

En 2018, elle déploie de nouveaux outils y compris numériques. Avec son équipe pédagogique, elle se donne les moyens d’apporter des réponses nouvelles aux entreprises, comme aux particuliers qui veulent s’intégrer. Elle s’ouvre aussi sur l’étranger avec une offre de séjours linguistiques pour différents publics.

Plateforme d’apprentissage en ligne, site internet, nouveaux services, nouvelle offre
de formation, déménagement à venir lui permettent de s’adapter aux attentes, en
attendant l’ouverture en 2021 d’un Centre International des Arts Culinaires destiné à
1 000 étudiants chinois à Autrans.

Une journée presse jeudi 26 avril propose une immersion dans les activités
quotidiennes de l’Alliance Française Grenoble Alpes au contact de ses acteurs, de ses
apprenants, de ses partenaires.

Dossier de presse 50 ans de l’Alliance Française Grenoble Alpes >>

Interview avec Kim Deby, Directrice de l’Alliance Française Grenoble Alpes >>

 

La Délégation générale pour les Alliances Françaises en France a pour missions principales :

  • Mieux faire connaître et reconnaître le réseau des Alliances en France en le rendant plus compétitif, plus cohérent et plus visible vis-à-vis des pouvoirs publics et des milieux économiques ;

  • L’insérer dans le réseau mondial en exploitant au mieux les complémentarités d’objectifs et de moyens entre les Alliances en France et celles du reste du monde ;

  • Mettre en œuvre des actions dans le domaine culturel définies par le ministère de la Culture et précisées dans la convention signée le 22 mars 2017.