Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Europe»Rencontre avec Sylvie Lescuyer, membre du comité de direction de l’Alliance Française de Catane, Sicile, Italie

Europe

Rencontre avec Sylvie Lescuyer, membre du comité de direction de l’Alliance Française de Catane, Sicile, Italie

Sylvie Lescuyer,

membre du comité de direction,

Alliance Française de Catane,

Sicile, Italie

À l’occasion de la Journée Internationale des droits de la femme, la Fondation Alliance Française a souhaité mettre à l’honneur quelques collaboratrices du réseau des Alliances Françaises afin de rendre compte de la diversité et de l’étendue du réseau, sur les 5 continents.

Quel est votre rôle au sein de l’Alliance Française de Catane et depuis combien de temps ?

Je fais partie de l’équipe pédagogique de l’Alliance Française de Catane depuis 1998 (20 ans cette année !). Je suis membre du comité de Direction depuis 2000 et également examinatrice et formatrice DELF/DALF. Lors des séminaires de formation pour les enseignants organisés par l’Alliance, je propose souvent des ateliers sur les TICE, la méthodologie EMILE et TV5MONDE puisque je suis habilitée comme formatrice certifiée TV5MONDE. Au niveau communication, je m’occupe de la page Facebook de l’association et je gère aussi la lettre d’infos mensuelle.

Les 3 mots clés qui guident votre quotidien ?

Enthousiasme, curiosité, indépendance.

Quelles animations proposez-vous cette année pour cette Journée internationale des droits de la femme ?

La projection, dans le cadre des “Mardis du cinéma”, rendez-vous mensuel à l’AFCatane, du film Potiche (François Ozon), l’histoire de l’émancipation d’une femme rangée en une femme d’affaires qui finira en politique, qui est résolument un manifeste féministe.

Le 8 mars même, l’histoire rejoint l’Histoire et nous collaborons au séminaire “Historia” d’histoire comparée, organisé par le lycée scientifique “Boggio Lera” de Catane, le lycée classique “Spedalieri” de Catane, l’Institut Français de Palerme, l’IMES Sicilia, l’Université de Catane (Dipartimento di Lettere, Dipartimento di Scienze Politiche e Sociali) avec, en particulier, l’intervention de Marie-Adeline Le Guennec  (Chercheuse Ecole Française de Rome).

Comment fête-on cette Journée du 8 mars en Sicile ?

Avec du mimosa, beaucoup de mimosa, trop de mimosa !!!! Les arbres sont malheureusement souvent sauvagement abîmés pour remplir les stands montés pour l’occasion à chaque coin de rue …

Quelle est la femme qui vous inspire le plus ?

Sans hésitation, Lucie Aubrac, un modèle de résistante, bien sûr, mais aussi d’intellectuelle, d’enseignante, de femme, d’épouse, de mère. Outre son rôle dans la Résistance, elle représente pour moi, en tant que femme, un exemple pour sa vie affective: liée d’un amour fou à son mari, elle réussit à le faire évader plusieurs fois, au péril de sa vie, et accoucha même alors qu’elle était en cavale. En tant que professeure, c’est un modèle pour sa vie professionnelle : elle a longtemps maintenu son métier d’enseignante sans pour autant mettre un terme à son action militante et clandestine. Même à la retraite, infatigable, elle s’est employée, notamment par d’innombrables conférences dans les établissements scolaires à travers toute la France, à communiquer aux nouvelles générations le sens des valeurs de solidarité, de fraternité et de justice.

Je suis née près de Lyon, je connais certains des lieux qu’elle a fréquentés, son histoire me fascine et m’émeut et j’aurais beaucoup aimé pouvoir la rencontrer.

 

Il reste encore beaucoup à faire partout dans le monde, mais si on jette un coup d’oeil en arrière, nous avons déjà parcouru un bon bout de chemin et pouvons en être fières. La détermination et l’optimisme doivent nous guider.

 

Propos recueillis en mars 2018