Fonctionnement de la Fondation

Promouvoir la diversité culturelle

Faire dialoguer les cultures

La spécificité des Alliances françaises est leur ancrage local, grâce à l’implication des personnes du pays. Engagées dans la diffusion des cultures francophones, elles n’en demeurent pas moins des structures non-françaises, passionnées par les cultures des pays d’accueil.

Des actions concrètes

Les Alliances françaises organisent des rencontres entre artistes locaux et artistes francophones : lors de sa résidence à l’Alliance française de Bogota, le rappeur Oxmo Pucino a travaillé avec des musiciens colombiens. Un album est né de cette rencontre. Dans le réseau indien, c’est à l’Alliance de Bombay que le dessinateur Georges Wolinski a séjourné, lors du Festival French Touch. L’apprentissage des langues du pays accompagne parfois celui de la langue française (l’Aymara à Quito, par exemple). Les artistes kenyans se produisent fréquemment à l’Alliance française de Nairobi qui a réalisé notamment un CD-rom avec des artistes kenyans.

Un écho parisien

La Fondation Alliance française à Paris s’inscrit dans une démarche similaire, mais axée autour des cultures étrangères. Des artistes étrangers se produisent régulièrement à la Fondation. C’est ainsi que des artistes d’Islande, du Venezuela, des Philippines, du Sénégal, de République Centrafricaine, de Colombie, d’Albanie, du Kenya, d’Angola ou d’Irlande ont eu l’opportunité d’y montrer leur travail.