Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Asie - Océanie»Formation Marketing pour les Alliances Françaises d’Inde et du Népal : promouvoir leur nouvelle offre numérique

Asie - Océanie

Formation Marketing pour les Alliances Françaises d’Inde et du Népal : promouvoir leur nouvelle offre numérique

La Fondation Alliance Française et les Alliances Françaises en Inde et au Népal sont aujourd’hui en phase finale d’intégration du dispositif d’apprentissage en ligne Alliance Française dans leurs cours. Ce nouveau service et nouveau projet mutualisant mis en place par la Fondation dans le cadre du plan Alliance 2020 a vocation à toucher toutes les Alliances du monde.

Appuyé dans le réseau Inde Népal par un plan de professionnalisation des personnels financé par la Fondation et articulé en deux volets, les équipes enseignantes ont été formées au recours au présentiel amélioré et au continuum pédagogique, prolongement en ligne de l’expérience de la classe. Les directeurs, directeurs des cours, responsables d’antenne et responsables communication/marketing, ont quant à eux réfléchi à l’intégration de l’outil à l’offre globale de ces Alliances, au marketing et à la politique tarifaire locale de cette nouvelle formule de cours, enrichie et connectée.

Pendant tout le mois de novembre dernier, plus de 300 enseignants des 15 Alliances du réseau ont ainsi été initiés à l’outil par une équipe de trois formateurs : Sarah Belrhali, Directrice adjointe AF Madras, Pierre-Yves Meunier, Directeur adjoint AF Delhi, et Elie Lopez, Responsable de l’antenne de Santacruz à Bombay, sont intervenus sur l’ensemble du territoire. Au préalable, les équipes des Alliances Bombay et Madras avaient été formées par le responsable du projet à la Fondation, Lucas Pruet, permettant ainsi d’amorcer le projet et de construire une première expérience partageable avec les autres Alliances du réseau Inde-Népal.

Dans les Alliances indiennes, les enseignants intégraient déjà le numérique et un certain nombre de pratiques pédagogiques pour connecter et faire travailler le groupe en dehors de la classe. S’inscrivant dans ce nouveau projet, ils ont été formés au présentiel amélioré en utilisant la plateforme commune Alliance Française pour enrichir l’apprentissage en classe et prolonger l’expérience en ligne : partage des documents de classe, exercices des éditeurs FLE, réalisation de véritables tâches en ligne sur l’espace de réseau social de la classe.

Ces cours enrichis, connectés, représentent une plus-value indéniable en termes de pédagogie en Français Langue Etrangère. A travers cette nouvelle plateforme de marque Alliance Française, les Alliances affichent également une vitrine de la modernité de leur offre, une harmonisation au niveau d’un réseau sur un marché des langues et en particulier du français, de plus en plus concurrentiel en Inde comme au Népal.

Ce sont donc 26 personnels de direction de ces 15 Alliances Françaises qui se sont également réunis pendant 3 jours à Bombay fin novembre pour suivre une formation marketing dédiée à l’intégration à l’offre globale et de la promotion commune, réseau, de ce présentiel enrichi. Co-animée par Clémentine Braud-Méchin, Responsable marketing et développement de la Fondation, et Laurent Elisio Bordier, directeur adjoint de l’Alliance Française de Bombay, les participants ont réfléchi au positionnement des Alliances de la zone, ont mené des enquêtes de besoins auprès des publics, discuté de la politique tarifaire et mis en place des stratégies de promotion de cette véritable montée en gamme que permet le recours à cet outil dans le réseau Inde Népal.

Plus loin, mais dès le courant de l’année 2018, les Alliances Françaises en Inde et au Népal projettent également d’enrichir leur offre globale en proposant, aux côtés des cours réguliers en présentiel amélioré, d’authentiques parcours d’apprentissage du français à distance.

Réduisant fortement les temps de classe en présentiel, cette formule de cours hybrides permettra de conquérir de nouveaux publics dans un contexte aux déplacements très difficiles et particulièrement longs, et où la demande de jeunes actifs désireux d’apprendre le français dans une perspective de carrière sans avoir la disponibilité nécessaire pour participer à un cours régulier en présentiel se fait à mesure plus pressante.

Les perspectives de nouveaux partenariats avec les universités, les écoles internationales et les entreprises indiennes et népalaises sont également nombreuses.

Laurent Elisio Bordier, directeur adjoint, Alliance Française de Bombay