Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Afrique et océan Indien»25 ans de coopération linguistique entre la gendarmerie à l’Alliance Française d’Ambositra, Madagascar

Afrique et océan Indien

25 ans de coopération linguistique entre la gendarmerie à l’Alliance Française d’Ambositra, Madagascar

La coopération tripartite entre l’École de la gendarmerie nationale d’Ambositra (EGNA), le projet gendarmerie de l’ambassade de France à Madagascar, et l’Alliance Française d’Ambositra, fête ses 25 ans.

Né en 1992, ce projet de coopération a débuté par la formation de 6 enseignants de l’Alliance Française d’Ambositra auprès de celle d’Antsirabe, dans le but d’offrir des cours spécifiques de langue française aux élèves-gendarmes du 45e cours de formation de l’EGNA.

Si les effectifs ont commencé à 300 élèves, ils ont ensuite augmenté à 600 entre les années 2000 et 2013, pour finalement dépasser les 1 200 élèves en 2014, impliquant le travail de 18 professeurs de l’Alliance Française.

L’augmentation du nombre d’élèves formés semble aller de pair avec l’évolution du niveau de français des candidats et des techniques d’enseignement. En effet, l’enseignement des premières années était axé sur des cours de déblocage linguistique et sur l’apprentissage d’un vocabulaire spécifique, mais à partir des années 2000, le niveau des élèves atteint peu à peu un niveau intermédiaire (B1/B2) jusqu’à occasionner, en 2017, l’ouverture d’une classe de niveau avancé (C1/C2). Les enseignements sont ainsi passés d’un apprentissage de base en langue française générale à un enseignement spécialisé et professionnel s’appuyant, depuis 2016, sur une méthode de français pour militaires « En avant ! » de Caroline Mraz, éditée par la DCSD du ministère de la Défense français avec la collaboration du service de coopération et d’action culturelle d’Éthiopie du ministère des Affaires étrangères français et de l’OIF.

Depuis 2013, les cadres et instructeurs de l’EGNA sont aussi encouragés à passer les examens de français DELF-DALF et les meilleurs élèves sont sélectionnés pour ces mêmes examens. Une centaine de candidats de la gendarmerie s’est ainsi présentée en 2013. Quant à la promotion 2016, elle s’élevait déjà à 209 candidats pour un taux de réussite de 96,6 %. Un tel succès ne peut qu’inciter les élèves-gendarmes de la promotion 2017 du 73e cours de formation de l’EGNA à se montrer à la hauteur de leurs prédécesseurs. Nous leur adressons d’ailleurs nos meilleurs souhaits de réussite.

Mariette GISCLARD, directrice de l’Alliance Française d’Ambositra