Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Actualité de la zone»Amérique latine - Caraïbes»Immense succès de la 2ème édition de la Fête des Lumière à Quito, Équateur

Amérique latine - Caraïbes

Immense succès de la 2ème édition de la Fête des Lumière à Quito, Équateur

Mise en avant de la coopération franco-équatorienne, au travers des villes de Lyon et de Quito, de l’Alliance Française et de l’Ambassade de France en Équateur. Un public estimé à 2,8 millions de spectateurs. La Fête de la Lumière est appelée à se reproduire dans la capitale équatorienne chaque année en août.

 

La deuxième édition de la Fête de la Lumière de Quito, organisée du 9 au 13 août derniers avec le soutien de la ville de Lyon et de l’Alliance Française, a connu un succès éclatant avec un public estimé à 2,8 millions de spectateurs.

Les neuf sites patrimoniaux de la ville illuminés pendant ces cinq nuits l’ont été par six artistes français : Daniel Knipper, Eric Michel, Leslie Epzstein avec Camille Gross, Patrice Warrener, l’équipe de Laurent Langlois; accompagnés de cinq équatoriens : Fidel Eljuri et Nicola Cruz, Pablo Mora, Isabel Páez et Miguel Vélez.

Lors de son discours inaugural, le maire de Quito, Mauricio Rodas, a chaleureusement remercié la ville de Lyon, l’Alliance Française et l’ambassade, avant de donner le coup d’envoi de cet événement. Quelques jours plus tard, lors de la conférence de presse de clôture, il s’est félicité de ce succès. Il a fait état de son impact sur le commerce de la capitale : les recettes des hôtels, restaurants, cafétérias et autres ont largement dépassé l’investissement réalisé pour cette Fête des Lumière. Le maire a également annoncé qu’il compte institutionnaliser cet évènement chaque année au mois d’août. Le responsable de la Culture de la mairie de Quito, Pablo Corral, a quant à lui souligné que cet événement a rempli son objectif principal, à savoir présenter à tous le patrimoine architectural du Centre historique de la ville d’une manière différente : « On veut un centre historique vivant, toujours attractif ».

La couverture médiatique de ces illuminations, présentées comme le plus grand spectacle d’illuminations d’Amérique du sud et le principal événement culturel dans la capitale, a été particulièrement importante. Des articles de presse élogieux font état de ce succès : La Hora « Un spectacle de lumière unique : Les villes de Lyon et de Quito se sont unies pour orner les bâtiments patrimoniaux de lumière et de couleur » ; El Comercio « La Fête de la Lumière se vit à Quito » ; « La Fête de la Lumière a amené la science dans les rues » ; Ultimas Noticias « La Fête de la Lumière arrive ‘reloaded’ ».

On ne compte plus les sujets sur les chaînes de télévision ou les réseaux sociaux. À chaque fois, la coopération française est évoquée positivement.

L’événement suscite déjà l’intérêt des pays voisins puisque des représentants de la mairie de Buenos Aires et de la structure organisatrice du carnaval de São Paulo sont venus en repérage à la Fête des lumières de Quito pour envisager l’organisation d’un événement similaire dans leurs villes.

L’ensemble des équipes artistiques invitées ont fait état de l’enthousiasme du public équatorien, de la qualité de l’accueil et de l’organisation de la part de l’équipe franco-équatorienne.

La coopération se trouve renforcée également sur le plan de la formation avec l’atelier professionnel de l’éclairagiste Daniel Knipper donné sur 5 jours en partenariat avec le Teatro Nacional Sucre. Cet atelier a rassemblé 15 professionnels de la lumière de différentes institutions du pays dont le théâtre Sucre, la Compagnie Nationale de Danse, l’Orchestre National Symphonique d’Équateur, le théâtre Capitol de Quito, le nouveau théâtre Benjamin Carrion de Loja dans le cadre du Festival international de Loja.

Autant de points positifs qui présagent une édition augmentée pour 2018 !

Serge Maller, directeur, Alliance Française de Quito, délégué général de la Fondation AF en Équateur

août 2017