Fondation Alliance Française»La Fondation en action»Événements»États généraux»États généraux des Alliances Françaises d’Europe 2016

États généraux

États généraux des Alliances Françaises d’Europe 2016

La Fondation Alliance Française, avec l’appui de l’Alliance Française de Madrid, a organisé les 18, 19 et 20 novembre 2016 dans la capitale espagnole les deuxièmes États généraux des Alliances Françaises d’Europe.

Dans une Europe questionnée par de multiples crises et interrogations, ces États généraux avaient pour ambition de mobiliser les responsables des Alliances Françaises d’Europe pour répondre au mieux à l’évolution numérique, à la professionnalisation des équipes et au développement du réseau continental, afin d’améliorer la promotion du français, l’action culturelle ainsi que la Francophonie, la langue et la culture françaises, vecteurs de mobilité, d’ouverture, d’intégration et de cohésion sociale.

Les représentants de 266 Alliances Françaises de 34 pays d’Europe ont eu l’occasion d’échanger sur les enjeux de la langue et de la culture françaises en Europe et sur le rôle des Alliances Françaises pour les promouvoir. Les États généraux ont aussi été l’occasion de présenter et d’échanger sur le plan de modernisation du réseau « Alliance 2020 », dont la vocation est précisément de mieux armer les Alliances Françaises pour assurer leur développement en Europe.

 « Avec près de la moitié de la population mondiale francophone répartie sur une aire géographique allant de Reykjavik à Vladivostok, l’Europe constitue aujourd’hui l’un des principaux foyers de la Francophonie. Le français occupe ainsi une place privilégiée sur ce continent qui se place second, après l’Afrique du Nord et le Moyen orient, pour l’apprentissage du français comme langue étrangère » déclare Mikaël de la Fuente, délégué Europe et Amérique du Nord, à la Fondation Alliance Française.

Les Alliances Françaises d’Europe, dans lesquelles on dénombrait en 2015 plus de 80 000 apprenants de français, ont un rôle clé à jouer : fenêtres ouvertes sur le monde, elles sont autant de relais d’accès à la culture grâce à leurs centres de documentation, à la programmation culturelle qu’elles proposent à leurs usagers, et se positionnent en tant que vecteurs puissants de diversité et de diffusion linguistique.

« Pour autant, il semble, selon différents critères usuels, que la demande de français s’exprime avec moins de force ces dernières années. Que ce soit au sein des institutions européennes, où s’opère un glissement vers le monolinguisme, ou dans les systèmes éducatifs, dans lesquels on assiste à un resserrement de l’offre linguistique, la place qui est faite au  français peine à se maintenir. Dans le réseau des Alliances Françaises comme des Instituts français, on relève un recul de la fréquentation des cours. Cependant l’irruption du numérique dans le monde de l’éducation et de la formation a profondément bouleversé les attentes des publics qui se tournent de plus en plus vers de nouvelles pratiques d’apprentissage», poursuit Mikaël de la Fuente.

Face à ce double constat, les participants se sont donné pour tâche d’identifier les défis à relever et les atouts dont les Alliances Françaises disposent pour ensuite dessiner ensemble les contours d’une réponse certes linguistique, mais aussi culturelle et citoyenne, mobilisant ainsi les ressources qui font la spécificité du mouvement Alliance Française face aux enjeux d’une Europe en forte mutation.

Ces journées se sont articulées autour de 3 grands enjeux :

– La place de la langue française en Europe et le rôle des Alliances Françaises,

– L’action culturelle pour les Alliances Françaises en Europe,

– Francophonie, langue et culture françaises, vecteur d’intégration et de cohésion sociale dans une Europe questionnée par la crise des migrants.

Les États généraux, organisés en tables rondes, ont réuni et mobilisé plus de 130 représentants d’Alliances Françaises venant de 25 pays d’Europe autour de ces questions.

Ont également été proposés des ateliers de formation destinés à renforcer les capacités d’action et de développement des Alliances. Ces ateliers ont été des moments de restitutions d’expériences et de bonnes pratiques et aussi de partage sur les principaux projets du plan de modernisation Alliance 2020 promu par la Fondation.

Le programme >>

Les États généraux des Alliances Françaises d’Europe ont été organisés sous le haut patronage du Roi Felipe VI d’Espagne.

*Le ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, l’ambassade de France en Espagne, le musée national centre d’Art Reina Sofia,  l’Institut Cervantès, les opérateurs  et partenaires du réseau des Alliances Françaises : Organisation Internationale de la Francophonie, Campus France, Agence Universitaire de la Francophonie, Institut français, TV5Monde, France Médias Monde, AFP, Centre international d’études pédagogiques, Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, Centre national d’Enseignement à distance, Alliances Françaises de France, Bibliothèques sans Frontières, maisons d’édition de méthodes de Français langue étrangères (Éditions Maison des langues, Éditions Didier, CLE International, Hachette FLE, Société Française du Livre, Presses Universitaires de Grenoble).

————–

Pour en savoir plus :

Facebook : États généraux des Alliances Françaises d’Europe

Twitter: EGAF EUROPE 2016 – @EGAF2016

Accès aux vidéos des tables rondes et aux photos >>

Vidéos plénières :

https://www.youtube.com/watch?v=vk8IjSK3OlI

https://www.youtube.com/watch?v=m8lCBV8efPI

https://www.youtube.com/watch?v=bkjvZyRi1a4&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=a3sYr5MOpfw