Fondation Alliance Française»Alliances Françaises dans le monde»Portraits»Dans le cadre de la Journée internationale des Femmes, portrait de Mme Tchen Yu-Chiou, présidente de l’Alliance française de Taiwan

Portraits

Dans le cadre de la Journée internationale des Femmes, portrait de Mme Tchen Yu-Chiou, présidente de l’Alliance française de Taiwan

Dans le cadre de la Journée internationale des Femmes 2016, nous avons demandé à des femmes issues des 5 continents au sein des Alliances françaises d’évoquer leurs parcours professionnels et leur ressenti en tant que femmes par rapport à leurs fonctions.

 

ASIE

PORTRAIT

Mme Tchen Yu-Chiou

Présidente de l’Alliance française de Taïwan

 

Mme Tchen Yu-Chiou, présidente de l’Alliance française de Taïwan, est une pianiste accomplie, un professeur réputée et qu’une ambassadrice de la culture et des beaux-arts. Que ce soit en tant que ministre de la culture de Taïwan, ou à son initiative personnelle, elle poursuit son œuvre de promotion et développement de la culture taïwanaise sous tous ses aspects, aussi bien sur le territoire taïwanais que sur la scène internationale.

Elle s’est vue récompenser à deux reprises par le gouvernement français en recevant en 1996 le titre de chevalier de l’Ordre National du Mérite et en 2008 le titre de Chevalier de la Légion d’Honneur, pour sa contribution au développement des liens culturels entre Taïwan et la France.

Depuis bientôt 6 ans, elle occupe les fonctions de présidente de l’Alliance française de Taïwan. Elle a toujours été membre de l’Alliance française de Taïwan et a été administratrice à plusieurs reprises. L’Alliance française est présente dans sa vie depuis de l’âge de ses 16 ans, lorsqu’elle est arrivée en France en tant qu’étudiante à l’Alliance française de Paris.

Mme Tchen participe au développement de l’activité de l’Alliance française de Taïwan en proposant des événements culturels comme en ce mois de mars, la cinquième édition de la Semaine de la Francophonie à Taïwan, ainsi qu’en juin, deux concerts de la chanteuse française Joyce Jonathan, l’un à Taipei, l’autre à Kaohsiung.

Cette année, Taïwan a élu la première femme présidente de  son histoire. La présidente de l’Alliance française de Taïwan ne voit pas tant cet événement comme un fait historique mais plutôt comme une opportunité pour les femmes de développer leur leadership en suivant l’exemple de la présidente de la République de Chine (Taïwan), Tsai Ing-wen.

Propos recueillis par Emmy Hubert, stagiaire communication, Fondation AF